Les outils

Art-plastique

La peinture est fréquemment utilisée en art-thérapie. Elle fait l'objet de consignes libres ou avec contraintes.

Toute création parle de soi de façon plus ou moins consciente. En arts plastiques, on peut associer la photo et la vidéo à la peinture, on peut se servir de ces supports comme écran de projection, comme miroir. Ici, l’œuvre est faite de traces concrètes des problématiques de l’individu. En les « métaphorisant » par la peinture, le modelage, le collage, la photo, elle permet une distanciation objective puis une prise de conscience.

Musique

La musique est fréquemment utilisée comme médiation, on parle alors de musicothérapie et ceux qui la pratiquent sont appelés musico-thérapeutes. Il s'agit d'une branche à part entière de l'art-thérapie.

C’est une thérapie qui cherche à utiliser les propriétés supposées de la musique et du sonore comme support afin de rétablir, maintenir ou améliorer les capacités sociales, mentales et physiques d'une personne. La musicothérapie, entre dans le champ des thérapies à médiation musicale et diffère des techniques dites « psychomusicales » qui touchent plutôt le domaine de la relaxation.

Danse, conscience corporelle

La Danse Thérapie est une méthode de soin qui utilise la Danse comme objet médiateur dans la relation thérapeutique. Elle offre un espace de découverte de sa propre Danse. Ces instants "mouvementés" nous interpellent afin de saisir et de concilier l’expression singulière de notre corps. Ainsi, la Danse réconcilie le corps et le ressenti qui nous sont intimement liés.

Dans ces "séances", il n’est pas question de reproduire, mais de laisser "être" le corps au travers du mouvement dansé et créatif. Nous l'initions ainsi à être présent différemment ; en ressentant, en acceptant et en percevant ses oppositions et ses possibles à travers l’improvisation du geste et l’écoute profonde.

Photographie, photo langage

La photographie peut permettre aux personnes ayant besoin d'art-thérapie, de s'ouvrir au monde et de photographier ce qu'ils aiment. D’offrir un regard different sur une situation ou un moment de vie. L’appareil photo étant un tier, ou une lentille sur le monde.

L’utilisation du photolangage. Cette méthode utilise des collections de photographies pré-sélectionnées en fonction des publics visés et à forte charge symbolique. Le cadre et le déroulement de l'atelier photolangagesuivent un protocole précis durant lequel les participants choisissent une photo qui les interpelle et autour de laquelle ils échangent avec les groupes des participants après avoir expliqué leur choix. Cette médiation est très efficace pour faire circuler la parole dans un groupe.

Théâtre, marionnettes

Dans la perspective de l'art-thérapie, jouer n’est pas qu’un jeu, c’est aussi une manière de faire apparaître « qui je suis », « ce que je peux faire », « ce que je peux être ». Par les subtils déplacements qu’elle permet, et quelle que soit sa forme, classique, moderne ou d’avant-garde, l’expression théâtrale pourrait être le support de nos non-dits, de notre force de création. Des mécanismes subtils permettraient à la fois la libération des « énergies » trop longtemps contenues et leur valorisation dans un ici et un maintenant.

Les marionettes plus spécifiquement par leur mise en scène peuvent se travailler à partir d'un scénario ou en jeu libre improvisé. Elles permettent également d'exprimer certaines émotions refoulées ou de formuler certains besoins de la personne.

Art-littéraires, écriture

En raison des règles précises qui l’encadrent : temps, durée, lieu, objectifs, l’écriture en atelier permet de se situer dans une démarche thérapeutique. Aux contraintes codifiées de l’atelier, s’ajoute les règles propres aux genres, aux consignes etc… Cet environnement contenant et structurant permet à la personne de se sentir suffisamment rassurée et étayée pour pouvoir découvrir, expérimenter d’autres champs de connaissances et mieux se découvrir elle-même en donnant accès à sa vie imaginaire. Quel que soit l’âge, beaucoup de personnes peuvent trouver un autre moyen que la parole pour exprimer l’indicible et ensuite l’élaborer.

 Le Conte (pour adulte et enfant) est un formidable outil d’ouverture au monde mais avant tout d’ouverture à soi, le conte permet d’exprimer des sentiments forts réprouvés par les conventions morales : l’agressivité, l’obsession de la mort, la lâcheté, la faiblesse, la peur, car ces mots, ces maux, créent un certain malaise. Les enfants peuvent ainsi les confier, se livrer à leur fantaisie et jouer avec leur imagination et quand bien même lors de la création de leur propre histoire, cachés derrière un personnage, ils peuvent exprimer leurs difficultés et leurs attentes.