Les groupes pour la fratrie

Nous savons par expérience que les frères et sœurs d’un enfant malade, peuvent contenir leurs angoisses et leurs inquiétudes pour ne pas, par exemple, blesser ou peiner les parents avec des questions douloureuses. La culpabilité et colère, l’isolement et le sentiment de ne plus trouver sa place dans la famille sont traversés par le frère/sœur de l’enfant hospitalisé.

Le système et le quotidien familial est bouleversé, les relations voire la communication dans la fratrie désorganisée. D’où le projet de créer un espace commun, suffisamment sécurisant, où les frères et sœurs puissent déposer leurs angoisses, colères, difficultés sans culpabilité et sans craindre de voir leur interlocuteur s’effondrer où de se déprimer eux-mêmes.

Manque de temps des parents, très accaparés pour le frère ou la sœur malade, relation parfois difficile dans la fratrie. On a beau aimer son frère ou sa sœur, le quotidien n’est pas simple et est très différents des autres enfants.

Nous savons par expérience que les frères et sœurs d’un enfant malade, peuvent contenir leurs angoisses et leurs inquiétudes pour ne pas, par exemple, blesser ou peiner les parents avec des questions douloureuses. La culpabilité et colère, l’isolement et le sentiment de ne plus trouver sa place dans la famille sont traversés par le frère/sœur de l’enfant hospitalisé.

Le système et le quotidien familial est bouleversé, les relations voire la communication dans la fratrie désorganisée. D’où le projet de créer un espace commun, suffisamment sécurisant, où les frères et sœurs puissent déposer leurs angoisses, colères, difficultés sans culpabilité et sans craindre de voir leur interlocuteur s’effondrer où de se déprimer eux-mêmes.

Manque de temps des parents, très accaparés pour le frère ou la sœur malade, relation parfois difficile dans la fratrie. On a beau aimer son frère ou sa sœur, le quotidien n’est pas simple et est très différents des autres enfants.

Les groupes d’art-thérapie permettent d’être un espace pour :

  • être à l’écoute des fratries afin de rompre l’isolement
  • selon l’âge des enfants accueillis, utiliser des supports artistiques adaptés et différenciés afin de leur permettre de s’exprimer, communiquer et entrer en relation
  • reconnaitre leurs émotions, même dites négatives ; les observer et les différencier
  • partager avec d’autres frères et sœurs leur vécu et que certaines situations fassent écho à ce que le sujet ressent ; cela permet de créer un contact propice à une expression
  • meilleure prise en compte de la vie de famille, offre à chaque membre une place dans la structure de soin
  • peuvent permettre de détecter une fragilité ou un déséquilibre important d’un membre de la famille et de l’orienter
  • redonner une place dans la dynamique familiale au frère ou la sœur, et aux côtés de son frère ou de sa sœur malade